La disponibilité des meubles figurant sur cette page est sous réserve des ventes réalisées. N’hésitez pas à nous consulter.

La création du mobilier régional d'époque, une pièce en trois actes :

Le mobilier régional du monde rural

À partir de la seconde moitié du XVIIIᵉ siècle, on rencontre dans les habitats ruraux un intérêt pour le mobilier artisanal cossu, souvent offert à l’occasion des mariages :

  • Armoire de mariage
  • Coffre de mariage
  • Bahut vaisselier

Deux familles se rassemblent et rivalisent d’exigence et de générosité pour célébrer l’union de leurs enfants. Une famille commande chez le menuisier en meuble la confection du bahut ou de l’armoire tandis que l’autre famille commande les plus belles ferrures du moment chez un forgeron renommé. Les meubles ainsi produits expriment l’excellence des artisans locaux ainsi que l’originalité de la culture régionale, différente entre le Cantal et la Provence, par exemple.

Les meubles fabriqués pour ces occasions, dévolus à rassembler toute la communauté villageoise, s’inspirent du style alors en vogue, le style Louis XV. Un style charmant et fleuri qui réinvente la courbe et le galbe. L’exubérance curviligne apparue sous la Renaissance refait surface de mille et une façons. Cette tradition paysanne célébrant sous toutes ses formes le style Louis XV a perduré jusqu’à la fin du XIXᵉ siècle.

Illustration du mobilier régional du monde rural

Armoire coffre de mariage en chêne – XIXᵉ siècle – Bretagne
Armoire coffre de mariage en chêne – XIXᵉ siècle – Bretagne

Armoire coffre de mariage en chêne – XIXᵉ siècle – Bretagne

La plus grosse production de mobilier en matière d’art populaire fait l’objet de commandes à l’occasion des mariages. Les familles déploient des moyens importants pour que l’union de leurs enfants soit fertile, prospère et indéfectible. Les symboles utilisés sont compréhensibles par tous car puisés dans l’iconographie religieuse commune. En plus de l’armoire, l’autre meuble porteur de cet art populaire est souvent le coffre et parfois le bahut.

Ci-dessous quelques exemples parmi nos nombreux meubles d’art populaire. N’hésitez pas à nous consulter.

Grand banc de cheminée en sapin – XIXᵉ – Pyrénées

Ce grand banc en sapin provenant des Pyrénées était disposé devant l’âtre afin de s’y réchauffer tout en contemplant les flammes. Il est confortable de par sa grande taille et son généreux dossier. Les accoudoirs disproportionnées sont une pure création du paysan menuisier qui l’a façonné. La courbe qui surplombe le dossier apporte rondeur et…

Comptoir de boutique – fin XIXᵉ – France

Ce comptoir de boutique façonné à la fin du XIXᵉ siècle porte encore la trace de sa peinture blanche d’origine qui souligne les moulures et les pieds en console, traités sur un modèle néo-classique. Sur sa face arrière apparaissent deux étagères et un petit tiroir où se trouvait remisée la monnaie ; l’ancêtre du tiroir…

Commode d’art populaire en chêne naturel – XVIIIᵉ siècle – Pyrénées

Commode d’art populaire en chêne naturel – XVIIIᵉ siècle – Pyrénées Associant la rusticité des meubles de campagne au raffinement du style Louis XV dont s’est inspiré le menuisier en meuble qui l’a fabriquée, cette commode en chêne naturel provient des Pyrénées. Les médaillons au centre des trois tiroirs sont ornés de motifs naïfs distincts :…

Coffre paysan, chef d’œuvre d’art populaire – XVIIᵉ siècle – Gers

Coffre paysan, chef d’œuvre d’art populaire – XVIIᵉ siècle – Gers Aussi original qu’ingénieux dans sa conception, ce coffre de mariage fabriqué par un paysan témoigne d’une approche aussi inventive qu’emplie de bon sens et d’une exigence implacable quant au choix du bois d’œuvre. Ce coffre est en effet composé de six planches issues du…

Armoire-coffre de monastère en chêne – XVIIᵉ siècle – Bourgogne

Armoire-coffre de monastère en chêne – XVIIᵉ siècle – Bourgogne Authentique chef d’œuvre d’un faiseur d’images du XVIIᵉ siècle (ancien nom donné aux sculpteurs sur bois), cette armoire-coffre provient d’un monastère qui produisait du vin en Bourgogne. Elle témoigne de cette noble activité par un florilège de symboles dédiés : Quatre visages de Bacchus – Dieu…

Bahut à glissants en noyer – XIXᵉ siècle – Provence

Ce bahut provençal est doté d’une riche ornementation florale. La partie supérieure s’ouvre à l’aide de portes coulissantes appelées « glissants ».

Armoire coffre de mariage en chêne – XIXᵉ siècle – Bretagne

La plus grosse production de mobilier en matière d’art populaire fait l’objet de commandes à l’occasion des mariages. Hauteur : 190 cm, largeur : 129 cm, profondeur : 63 cm.

Armoire de cuisine Louis XIII – XVIIᵉ siècle – Haute-Loire

Pièce maîtresse des cuisines d’autrefois, ce meuble en résineux est doté de profonds tiroirs où l’on remisait le pain.

Table d’artisan drapier – XIXᵉ siècle – Pyrénées

Son grand format la rend très conviviale : longueur 3 m 40, largeur 1 m 38, hauteur 80 cm.