Cette cruche à eau en terre cuite vernissée provient d’un atelier de campagne situé à Brioude, en Haute-Loire. Ce type d’atelier de poterie auvergnat ne fonctionnait qu’en hiver, lorsque les paysans étaient libérés des travaux des champs. L’argile est rouge car naturellement chargée en oxyde de fer. Cette argile brute était chamottée, c’est-à-dire chargée en sable de rivière et en poudre d’argile cuite puis concassée.

Cruche à eau paysanne en terre cuite vernissée – XIXᵉ siècle – Auvergne – [PA078]

Après les travaux des champs, les joies de la poterie ! En Auvergne au XIX siècle , avec le même savoir faire que leurs ancêtres traditions des Arvernes gaulois, les paysans fabriquaient eux-mêmes leurs poteries avec la belle argile rouge du cru. Cette cruche à eau nous rappelle leur bon goût et leur dextérité.

Ce tonnelet à huile provient du célèbre centre potier de la Chapelle-des-Pots, situé dans l’ancienne province des Charentes qu’on appelait la Saintonge. C’est uniquement sur le territoire de la Saintonge qu’à partir de Moyen-Âge, avec la belle argile locale, se sont fabriquées ces poteries en forme de tonnelets, où l’on réservait l’huile de noix nécessaire pour l’éclairage de chaque foyer.

Tonnelet à huile en terre cuite vernissée – XIXᵉ siècle – Saintonge – [PA080]

Ce tonnelet à huile provient du célèbre centre potier de la Chapelle-des-Pots, situé dans l’ancienne province des Charentes qu’on appelait la Saintonge. C’est uniquement sur le territoire de la Saintonge qu’à partir de Moyen-Âge, avec la belle argile locale, se sont fabriquées ces poteries en forme de tonnelets, où l’on réservait l’huile de noix nécessaire pour l’éclairage de chaque foyer.

Statufiée et drapée d’une écharpe émeraude, sa douce panse ne craint en rien les outrages du temps. Au contraire, c’est lui qui l’embellit, faisant de cette poterie charentaise une jarre star, et même pour tout dire, une authentique huile des beaux quartiers.

Jarre à huile pétrifiée – XIXᵉ siècle – Saintonge / Charente – [PA077]

Statufiée et drapée d’une écharpe émeraude, sa douce panse ne craint en rien les outrages du temps. Au contraire, c’est lui qui l’embellit, faisant de cette poterie charentaise une jarre star, et même pour tout dire, une authentique huile des beaux quartiers.

Voici un mélard de forme globulaire, doté de son couvercle d’origine. Cette grosse jarre provient d’un centre potier d’Auvergne où elle fut montée à la main, au colombin, au cours du XIXe siècle. Elle eut pour fonction la conservation de vivres comme les farines de seigle ou de blé ou les viandes fumées ou salées.

Mélard à couvercle en terre vernissée – XIXᵉ siècle – Puy-de-Dôme – [PA076]

Où mettre le lard ? Dans un mélard pardi ! Ces magistrales pièces d’argile, ancêtres de nos chambres froides, ont su longtemps sauver nos précieuses victuailles, à l’abri au sein de leurs panses brillantes et protégées sous leurs couvercles dédiés.

Voici deux belles jarres à huile provenant du centre potier historique du Quercy. Celle de gauche présente une glaçure jaune, trois anses et un bec pincé. Celle de droite présente une glaçure verte, une anse dorsale et un bec ponté orné d’une bande digitée, élément esthétique tout à fait inhabituel.

Deux jarres à huile – XVIIIᵉ siècle – Quercy – [PA070 – PA071]

Deux joyeuses jarres à huile – XVIIIᵉ siècle – Quercy – [PA070 –PA071], L’une est entièrement décorée à la mollette, l’autre a bénéficié qui plus est d’un décor au doigt. Toutes deux proviennent du centre potier historique du Quercy, ce qui leur confère rondeur, grâce et générosité.

Deux cruches à huile de noix, combustible utilisé au XVIIIe siècle pour l’éclairage. Le mélard de gauche est en argile blanche brute sur laquelle affleurent des concrétions venues de l’intérieur. Le mélard de gauche a bénéficié d’une glaçure vert d’eau qui l’a imperméabilisé. Ses deux anses permettent de le suspendre à une corde pour pouvoir le pencher et ainsi faciliter l’écoulement de l’huile.

Mélard en argile blanche et Mélard suspendu – XVIIIᵉ siècle – Cantal – [PA073] [PA074]

Si l’un a un air préhistorique avec ces concrétions brunes qui semblent surgir du fond des âges, l’autre arbore, façon armure, une belle glaçure verte qui a repoussé toute porosité. Tous deux ont rempli dans les fermes du Cantal, la noble mission de réserver la précieuse huile de noix, seule source d’éclairage au XVIIIᵉ siècle. On les appelle des mélards.

On remarque, sur ce modèle de gaufrier des motifs différents sur la plaquette de gauche, ornée de cœurs en vis-à-vis, et sur celle de droite, ornée de cœurs qui semblent cette fois-ci comme ouverts. Les deux plaquettes bénéficient tout autour de ces cœurs, de décors de volutes, de petites croix et de pointillés.

Fer à gaufres en fer forgé – XVIIIᵉ siècle – Périgord – [MP032]

« Le Combat de Carnaval et Carême », peint par Brueghel l'Ancien, 1559 – Collection : Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche. Détail du tableau de Brueghel l'Ancien, « Le Combat de Carnaval et Carême ». On y voit une femme maintenir le fer à gaufres sur la flamme. Avec ce type de gaufrier façonné par un forgeron du Périgord au XVIIIᵉ…

Impériale cruche à huile – XIXᵉ siècle – Quercy – [PA072]

Impériale cruche à huile – XIXᵉ siècle – Quercy – [PA072]

Parmi les joyaux de la Galerie-vente Aux-Rois-Louis, émerge cette étonnante poterie qui d'emblée évoque une beauté en robe de soirée. Elle s’avance, comme vers une loge d’opéra, vêtue de sa robe de soirée noire pailletée et arborant sur sa gorge son plus joli sautoir composé de perles en forme de fleurs, dont on imagine chaque…

Jambonnière en terre cuite – XIXᵉ siècle – Charente – [PA067]

Jambonnière en terre cuite – XIXᵉ siècle – Charente – [PA067]

Jambonnière en terre cuite – XIXᵉ siècle – Charente – [PA067] LA JARDINIÈRE POUR LES FLEURS LA CUISINIÈRE POUR LES METS LA JAMBONNIÈRE POUR LES… JAMBONS ! Redécouvrons un ustensile sur mesure issu du bon sens paysan et du talent des potiers de Sainte-Eutrope. Pour réussir son jambon cru maison, c’est à la fois simple et…

Trois mélards orange, vert et jaune en terre cuite – XIXᵉ siècle – Puy-de-Dôme – [PA064 PA065 PA066]

Trois mélards orange, vert et jaune en terre cuite – XIXᵉ siècle – Puy-de-Dôme – [PA064 PA065 PA066]

PUY-DE-DÔME : TERRE DE POTERIE ET DE VOLCANS DEPUIS LA NUIT DES TEMPS C’est sur le terreau d’une tradition millénaire que ces trois beaux mélards aux proportions et aux teintes variées ont été créés. Il faut en effet se rappeler qu’au centre de l’Auvergne, au début de l’Ère chrétienne, les terres noires des plaines de…

Deux cruches à huile – fin XVIIIᵉ début XIXᵉ – Vallée du Lot, Quercy – [PA062] [PA063]

Deux cruches à huile – fin XVIIIᵉ début XIXᵉ – Vallée du Lot, Quercy – [PA062] [PA063]

La galerie-vente Aux-Rois-Louis vous propose une vaste collection de poteries anciennes provenant d'Aquitaine, d'Auvergne et de Midi-Pyrénées. Deux cruches à huile – fin XVIIIᵉ début XIXᵉ – Vallée du Lot, Quercy On reconnaît dans la rondeur de ces cruches une inspiration exubérante et sensuelle propre aux anciens centres potiers du Quercy. Plusieurs indices semblent nous…

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Vallée du Lot – [PA058] [PA059]

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Vallée du Lot – [PA058] [PA059]

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Vallée du Lot – [PA058] [PA059] Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Vallée du Lot Aussi appelées cruches de tête, car elles étaient portées sur la tête par les femmes qui allaient chercher l’eau, ces deux cruches à eau ont été tournées dans la Vallée…

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Les Landes – [PA060] [PA061]

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Les Landes – [PA060] [PA061]

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Les Landes [PA060] D’inspiration basque espagnole, dotée d’une rondelle en haut du bec pour faciliter sa prise en main, cette cruche présente, autour de l’ouverture sommitale, une bavette glaçurée de couleur orangée. [PA061] Cette cruche de tête, elle aussi issue du centre potier de Castandet dans les…

Trois cruches à eau – XIXᵉ siècle – Périgord – [PA055] [PA056] [PA057]

Trois cruches à eau – XIXᵉ siècle – Périgord – [PA055] [PA056] [PA057]

Trois cruches à eau – XIXᵉ siècle – Périgord – [PA055] [PA056] [PA057] Trois cruches à eau – XIXᵉ siècle – Périgord Ces trois cruches à eau ont été tournées à la main au XIXᵉ siècle par les maîtres potiers des célèbres ateliers de Beauronne-Douzillac au cœur du Périgord. Elle étaient dédiées à l’usage de…

Deux cruches à huile – XIXᵉ siècle – Périgord – [PA053] [PA054]

Deux cruches à huile – XIXᵉ siècle – Périgord – [PA053][PA054]

Deux cruches à huile – XIXᵉ siècle – Périgord – [PA053] [PA054] Deux cruches à huile – XIXᵉ siècle – Périgord Issues toutes deux du célèbre centre potier de Beauregard-de-Terrasson, ces deux cruches à huile possèdent des signes distinctifs notoires. La première, à gauche sur la photo d’ensemble, présente une glaçure lie de vin obtenue…

Globalement, les bandes digitées verticales accentuent l'aspect ventru de cette belle poterie.

Cruche à huile – Fin XVIIIᵉ – Quercy – [PA052]

Cruche à huile – Fin XVIIIᵉ – Quercy – [PA052] Grâce à sa glaçure à base de manganèse, cette cruche à huile de la fin du XVIIIᵉ siècle jouit d’une jolie teinte chocolat. Son bec pincé tréflé qui signe son appartenance aux célèbres poteries du Quercy est en parfait état. Les anses sont aplaties, laissant…

Moule en forme d'agneau utilisé lors des fêtes de Pâques

Moule en forme d’agneau en terre vernissée – XIXᵉ siècle – Sud-Ouest – [PA051]

Moule en forme d'agneau en terre vernissée – XIXᵉ siècle – Sud-Ouest – [PA051] Moule en forme d'agneau utilisé lors des fêtes de Pâques Moule en forme d’agneau en terre vernissée – XIXᵉ siècle – Sud-Ouest Ce type de moule d’inspiration zoomorphe était dédié à la fabrication de biscuits et de chocolats en forme d’agneau…

Le couvercle d'inspiration zoomorphe est pour cette raison en forme de lièvre.

Terrine en forme de lièvre en terre vernissée – XIXᵉ siècle – Sud-Ouest – [PA050]

Terrine en forme de lièvre en terre vernissée – XIXᵉ siècle – Sud-Ouest – [PA050] Aussi appelée « gîte à pâté », cette terrine d’inspiration zoomorphe était utilisée aussi bien pour la cuisson que pour la présentation du fameux pâté de lièvre sur une table bien mise. L’originalité de cette terrine vernissée réside par ailleurs dans l’alternance…

Jarre à huile auvergnate bicolore, face jaune brun

Jarre à huile – XIXᵉ siècle – Auvergne – [PA043]

Jarre à huile auvergnate bicolore, face jaune brun Jarre à huile – XIXᵉ siècle – Auvergne Cette jarre à huile auvergnate possède un signe bien particulier : sa glaçure est d’un côté vert pâle et de l’autre jaune brun. Dimensions Hauteur : 29 cm, diamètre : 21 cm. Référence : [PA043] Jarre à huile auvergnate bicolore, dos vert…

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Midi-Pyrénées [PA036] [PA037]

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Midi-Pyrénées [PA036] [PA037]

Deux cruches à eau – XIXᵉ siècle – Midi-Pyrénées Transportées sur la tête des femmes qui allaient chercher l’eau au puits ou à la fontaine du village, ces cruches sont appelées « cruches de tête ». Afin de rendre la tâche moins pénible et moins périlleuse, ces porteuses d’eau confectionnaient une couronne de paille enrubannée de tissu…

Trois cruches à eau – XIXᵉ siècle – Périgord

Trois cruches à eau – XIXᵉ siècle – Périgord [PA033] [PA034] [PA035]

Trois cruches à eau – XIXᵉ siècle – Périgord Ces trois cruches à eau proviennent du centre potier de Beauronne-Douzillac que l’on reconnaît facilement par la nature de l’argile employée : une argile blanche, chargée de kaolin. L’essentiel de la production de ce centre renommé présente une glaçure verte, à la façon de la poterie…

Cruche à huile – XIXᵉ siècle – Beauregard de Terrasson

Cruche à huile – XIXᵉ siècle – Beauregard de Terrasson [PA014]

Cruche à huile – XIXᵉ siècle – Beauregard de Terrasson Cette cruche à huile présente un ensemble de signes distinctifs qui la rattache immanquablement au célèbre centre potier de Beauregard de Terrasson en Périgord. Observez plutôt : elle a été tournée dans une argile grésée, recouverte d’une glaçure de teinte « lie de vin » obtenue grâce au manganèse…

Cruche à huile – XVIIIᵉ siècle – Quercy

Cruche à huile – XVIIIᵉ siècle – Quercy [PA013]

Cruche à huile – XVIIIᵉ siècle – Quercy Cette élégante jarre à huile tournée au XVIIIᵉ siècle, se distingue par son ansage élancé vers le haut, son bec verseur pincé, sa glaçure marron gris réalisée au manganèse et son décor de bandelettes moletées disposées en diagonale. Autant de signes particuliers dans cette région de production, le…

Cruche à eau de Sadirac – XVIIIᵉ siècle – Gironde – Aquitaine

Cruche à eau de Sadirac – XVIIIᵉ siècle – Gironde – Aquitaine [PA028]

Cruche à eau de Sadirac – XVIIIᵉ siècle – Gironde – Aquitaine Cruche à eau de Sadirac – XVIIIᵉ siècle – Gironde – Aquitaine   Produite au XVIIIᵉ siècle, cette cruche à eau provient d’un centre potier connu depuis l’époque gallo-romaine, le fameux site de Sadirac en Gironde, dans la région Aquitaine.   Référence :…